Eloge de l'imperfection

Première publication : octobre 2015. Mise à jour 22 août 2020.


Samedi matin. Mon petit déjeuner est pris, les devoirs de ChérieDamour sont faits. Je prends le temps de regarder la brise qui fait bouger les herbes dans le jardin et de savourer le moment présent.


J'ai oublié comment l'idée m'est venue...

Ah si! je feuilletais un magazine sympa, toujours en zieutant à moitié l'extérieur (on ne sait jamais qu'une licorne passe par là) et hop! ni une ni deux j'ai eu une impulsion créative (autrement dit, une idée) et je suis passée à l'action!

Retiens bien : je ne cherchais pas une idée à ce moment là, elle est venue parce que je rêvassais!!!

Début de l'histoire

Il y a 3 jours, j'ai décidé que je ne ferais pas de marketing "traditionnel" pour développer ma petite entreprise. J'ai trop l'impression de manipuler les gens et je ne suis franchement pas à l'aise avec cette idée.

Je vais plutôt "montrer l'exemple" et qui m'aime me suive !

Ça fait un bien fou, je me sens un peu l'âme d'un Forrest Gump :-D

Le problème c'est que je ne sais pas comment je vais faire...


Et c'est là toute l'importance de comprendre le fonctionnement du processus créatif : il faut laisser le temps faire son travail! L'idée (géniale ou pas) ne tombe pas du ciel parce qu'on a décidé qu'il fallait trouver quelque chose à ce moment là.

Le processus créatif démarre au moment où le "besoin de résoudre une situation problématique" est bien défini. Je passe les détails techniques, en gros, il faut faire confiance à son cerveau et lui laisser le temps de trouver une idée. Et pour qu'il puisse faire son travail efficacement, il a besoin de deux ingrédients importants :

  1. un maximum d'infos sur le problème à régler,

  2. lui foutre la paix en cessant de le solliciter pour plein de choses (pas forcément) sérieuses. Bref, glander (appelons un chat, un chat) est INDISPENSABLE à la créativité et à la production d'idées!


Et c'est quoi cette idée ?

La voici :-)

  1. écrire et partager mes petits bonheurs quotidiens,

  2. dessiner juste pour le plaisir.

1 + 2 => je dessine mes petits bonheurs quotidien sans me prendre la tête

Quel bonheur de faire des choses que j'aime faire juste pour le plaisir de les faire, sans vouloir atteindre un résultat !

Mes petits bonheurs


Bonheur 1 : il y a du soleil, il fait doux et des bourdons viennent encore se nourrir sur les ibiscus du jardin. Bonheur 2 : ça y est! ChérieDamour sait lire!

Bonheur 3 : j'ai lâché prise et j'ai suivi mon impulsion, j'ai dessiné mes petits bonheurs! 5 minutes de pur plaisir!


Bénéfices

• J'ai mis le focus sur le positif -> j'ai cultivé ma gratitude -> j'ai eu des idées -> je suis passée à l'action -> je suis contente de moi -> je me sens bien -> ma journée va être influencée par mon état de bien-être!


• Ces conditions positives où l'on est complètement absorbé par ce que l'on fait (Flow) amènent facilement d'autres idées.


• Le cerveau produit de la dopamine et de la sérotonine, deux hormones du bien-être et du plaisir. La dopamine actionne le circuit de la récompense et donc de la motivation. La sérotonine enclenche la satisfaction personnelle et stimule l'estime de soi.


Pour finir, ma "grande idée" du matin est d'appeler cette nouvelle rubrique "Eloge de l'imperfection" :-)


A ton tour maintenant

Quels sont tes 3 petits bonheurs du jour et que vas-tu faire aujourd'hui de "parfaitement imparfait"?

Designer graphique passionnée par la créativité et le fonctionnement humain,

je transmets à toutes personnes "sortant du cadre" les moyens d’être reconnues dans leur singularité, de valoriser ce qu'elles sont et ce qu'elles font et par conséquent de retrouver le plaisir dans leurs activités.

 

diplômée en communication visuelle et création graphique, JE ME SUIS formée à l’art-thérapie, à la PNL Humaniste, au coaching et à la stimulation de la créativité.​

  • Facebook
  • Pinterest
  • Instagram

+32 (0) 495 832 865 - isa@espritcreatif.be

© 2013-2020 Esprit créatif, Nivelles - n° entreprise BE 0692 457 957 - tous droits réservés